Incendies de la forêt d’Amazonie : la société civile malienne se mobilise

Campagne de reboisement: Photo de famille Biron, commune de Safé
Crédit Photo: MaliFolkecenter Nyetaa.

La société civile malienne à travers les Organisations Communautaires de Base (OCB) de l’Association CIRTA YIRIWA TON, Reso-Climat Mali et Mali-Folkecenter Nyetaa se mobilise pour soutenir moralement les actions mondiales pour sauver la forêt d’Amazonie des incendies. Elle a reboisé ce samedi 7 septembre 2019 deux hectares de la forêt de Biron dans la commune de Safé Bougoula, Cercle de Kati, Région de Koulikoro. La forêt de l’Amazonie est considérée comme le poumon du monde. Selon les spécialistes, elle stocke à elle seule, 14% du CO2 mondial. Ce qui contribue à réguler le réchauffement climatique dans le monde.

Explication des méthodes de reboisement par un agent des eaux et forêts. Crédit Photo: MaliFolkecenter Nyetaa

Ce sont environ 600 pieds d’arbres  qui ont été plantés dans la forêt de Biron. Parmi ceux-ci, il y a du néré, du karité et du caïlcédrat. La population locale a répondu présente à cette activité et chacun a planté son arbre. C’est le Colonel Bakary Traoré de la Direction Nationale des Eaux et Forêts qui a donné le coup d’envoi. Mais avant cela, il a expliqué à la centaine de participants comment planter un arbre. « Sans arbres pas de vie. L’arbre est présent dans tout ce que nous faisons », explique-t-il.

Le choix de la localité de Biron n’est pas fortuit, ajoute le Directeur Exécutif de MaliFolkecenter Nyetaa. « Dans la commune rurale de Safé Bougoula, il est interdit de couper et commercialiser le bois. Donc en plus du caractère symbolique, on a voulu  encourager ces populations », s’est réjoui M. Ousmane Ouattara.  Pour lui, cette action est une interpellation de l’ensemble de la population malienne sur l’importance des arbres.

Colonel Bakary Traoré des Eaux et Forêts et Mr Ousmane Ouattara, directeur exécutif de l’ONG Mali-Folkecenter Nyataa en train de planter un arbre.
Crédit Photo: Mali-Folkecenter Nyetaa

Depuis le début du mois de juillet, l’Amazonie, la plus grande forêt au monde est ravagée par de violents incendies. Cette situation a largement ému l’opinion publique mondiale. Au lieu de se contenter de condamner la situation, les organisateurs de l’évènement ont voulu agir de manière positive afin de montrer leur soutien à la situation difficile qui règne en Amazonie.

Rappelons que l’Amazonie absorbe à elle seule, chaque année, une importante partie des émissions de CO2 produites par l’homme. Elle emmagasine en effet 90 à 140 milliards de tonnes de CO2, soit 14% du CO2 mondial, ce qui contribue à réguler le réchauffement climatique dans le monde. Elle héberge également une biodiversité phénoménale. Une espèce sur dix existantes sur terre se trouve dans cette forêt. 

Source: Mali-Folkecenter Nyetaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *